Sélection de la langue

Recherche

Comment les parents doivent-ils aborder ce sujet avec leurs enfants ?

Le 12 juin 2020

Il y a beaucoup de choses que les enfants ignorent du monde dans lequel nous vivons et l’information à laquelle ils ont accès n’est pas toujours conforme à la réalité. En tant que parent, vous êtes le tout premier guide de votre enfant et c’est donc vous qui l’initiez aux réalités de notre monde. Aujourd’hui, il y a une nouvelle réalité qu’il ne faut pas négliger : la cybersécurité. Les jeunes qui ignorent comment se protéger des cybermenaces risquent d’être victimes du vol de leurs renseignements personnels, de leur identité et de leur argent.

Voici comment, comme parent, vous pouvez aborder avec votre enfant le sujet de la cybersécurité.

Dites-lui ce qui est en jeu

La toute première chose que doivent savoir les enfants, c’est qu’il s’agit d’une menace bien réelle : les cybercriminels cherchent par tous les moyens possibles à tromper leurs victimes, même si celles-ci sont des enfants.

De façon générale, il existe trois types de menaces à la cybersécurité :

  • Menace à nos renseignements personnels : les cybercriminels sont des experts pour développer des stratégies visant à voler nos renseignements personnels comme les mots de passe de nos divers comptes.
  • Menace à notre identité : vous et votre enfant devez protéger vos renseignements personnels, ce qui n’est pas nécessairement facile si votre enfant met régulièrement en ligne des détails sur sa vie.
  • Menace à notre argent : les cybercriminels ont recours à diverses stratégies pour tenter de voler votre argent. Si votre enfant n’est pas sensibilisé à cette menace, c’est votre situation financière à vous qui risque d’en souffrir. Il importe de sensibiliser votre enfant à cette question dès son jeune âge afin qu’il ne tombe pas dans le panneau plus tard.

Les enfants ne pensent évidemment pas à ces menaces d’eux-mêmes. En initiant votre enfant aux divers aspects de la cybersécurité, vous lui donnez les outils qui lui permettront de se protéger.

Expliquez-lui les diverses menaces

Les cybercriminels utilisent diverses tactiques pour mener leurs attaques. Connaître les cybermenaces les plus courantes est l’une des meilleures façons pour votre enfant de se protéger. Il faut donc que vous discutiez avec lui des divers enjeux et que vous lui expliquiez quels moyens utilisent les cybercriminels pour attraper leurs victimes.

L’un des principaux risques touche les réseaux sociaux et les enfants, qui utilisent ceux-ci abondamment, sont particulièrement vulnérables s’ils ne connaissent pas les indices à surveiller.  

  • Ingénierie sociale: en ligne, votre enfant met peut-être des photos de son chien, parle de ses diverses activités et discute avec ses amis. Ce faisant, est-ce qu’il ne divulgue pas trop de renseignements ? Les cybercriminels sont à l’affût et pourraient mener une attaque sous forme de message amusant, urgent ou très personnel en ciblant une activité de votre enfant en ligne (par exemple : « Clique sur ce lien pour voir des photos de mon nouveau chiot », ou « Tu as gagné une carte-cadeau de ton magasin préféré! Clique ici », ou encore « Tu as manqué quelque chose de super : clique ici! »). L’ingénierie sociale joue sur les émotions et les enfants doivent savoir comment repérer les attaques qui ciblent les émotions.
  • Hameçonnage : les menaces, les tentatives de fraude et d’escroquerie touchent souvent les événements de la vie courante auxquels les enfants, tout comme les adultes, sont exposés. Les auteurs de tentatives d’hameçonnage tentent de s’emparer des renseignements personnels de leurs victimes, par exemple en leur promettant de l’argent si elles se connectent à un certain compte, ou en les menaçant de bloquer l’accès à leur compte si elles ne fournissent pas leurs renseignements personnels. Les auteurs de tentatives d’hameçonnage prennent souvent l’identité de marques ou de compagnies populaires auprès des jeunes. Ces derniers doivent être vigilants et se demander si ce qu’on leur demande de faire est légitime de la part de leur réseau social, de leur plateforme ou de jeu en ligne préféré.

Très souvent, les attaques d’hameçonnage ou qui misent sur l’ingénierie sociale proposent aux victimes des choses qui semblent bien réelles, mais qui sont trop belles pour être vraies. En montrant à vos enfants à reconnaître ce type d’attaque, vous leur donnez les outils qui leur permettront de ne pas tomber dans le panneau.

Montrez-leur comment se protéger

Il n’y a pas de recette magique pour assurer votre cybersécurité. En adoptant une série de mesures, vous diminuez considérablement le risque que votre enfant soit victime d’une attaque.

Voici quelques-unes des pratiques exemplaires pour assurer la cybersécurité de votre enfant.

  • Créer une phrase de passe robuste : utiliser une phrase de passe plutôt qu’un mot de passe est le moyen le plus sûr d’assurer la sécurité de vos comptes comme vos comptes de réseaux sociaux. Il sera plus facile à un cybercriminel de s’emparer d’un mot de passe que d’une phrase de passe et ainsi de pirater vos comptes. Les cybercriminels pourront en effet plus facilement deviner les mots de passe de votre enfant à partir des renseignements que celui-ci partage lorsqu’il est en ligne.  

Les mots de passe et les phrases de passe ne doivent jamais contenir des renseignements que votre enfant est susceptible de mettre en ligne comme le nom de son animal de compagnie.

  • Utiliser l’authentification multifactorielle : les phrases de passe vous protègent bien, mais votre sécurité peut être renforcée en ajoutant un autre élément de protection. C’est ce que fait l’authentification multifactorielle : si un cybercriminel réussit à s’emparer de votre mot de passe ou de votre phrase de passe, il devra encore découvrir les renseignements formant votre authentification multifactorielle pour accéder à vos comptes. Cette protection additionnelle est particulièrement importante pour les réseaux sociaux. La plupart des plateformes de réseaux sociaux offrent l’authentification multifactorielle.
  • Activer les mises à jour logicielles : les mises à jour logicielles et les rustines ne font pas que nous donner accès à de nouvelles caractéristiques : elles corrigent aussi les faiblesses et vulnérabilités des logiciels. Votre enfant ignore peut-être qu’il peut activer les notifications de mise à jour, alors il faut régulièrement lui rappeler leur importance.
  • Prendre le temps de réfléchir : si votre enfant est bien informé, il prendra le temps de réfléchir avant de céder aux émotions suscitées par un message en ligne. Il pourra ainsi se protéger et protéger ses renseignements personnels, son identité et son argent.  

Conclusion

Les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants dans tous les domaines, y compris la cyberscurité! C’est là un des éléments essentiels pour assurer leur sécurité.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :