Sélection de la langue

Recherche

À l’école de l’hameçonnage

Le début d’une nouvelle année scolaire est aussi excitant pour les étudiants de retour que pour les nouveaux étudiants. Pendant que vous mémorisez votre plan de cours et que vous déterminez le chemin le plus rapide pour vous rendre à vos salles de classe, il est tout aussi important de vous familiariser avec l’une des cyberarnaques les plus courantes au Canada : l’hameçonnage. Ce billet de blogue explore les dernières escroqueries et tendances en matière d’hameçonnage, et explique comment éviter d’en être victime.

Hameçonnage 101

Les campus des collèges, cégeps et universités sont des lieux branchés où l’on peut souvent trouver les dernières tendances alimentaires et les modes les plus inspirées. Mais tout comme les tendances évoluent, les cybercriminels sont de plus en plus sophistiqués dans leurs tactiques pour tromper leurs cibles.

L’une des cybermenaces les plus courantes auxquelles vous êtes susceptible d’être confronté est l’hameçonnage. L’hameçonnage est une tentative du cybercriminel d’obtenir des informations confidentielles en se faisant passer pour un expéditeur légitime, comme votre école ou votre professeur. Si vous avez un numéro de téléphone, une adresse de courriel, si vous utilisez les médias sociaux ou si vous naviguez sur Internet, il y a de fortes chances que vous ayez déjà reçu un message d’hameçonnage.

Tendances en matière d’hameçonnage

L’hameçonnage peut prendre plusieurs formes. N’oubliez pas que le principal objectif d’un cybercriminel est de voler vos informations. Parmi les formes les plus courantes d’hameçonnage figurent l’hameçonnage par texto et le harponnage (message d’hameçonnage hyper ciblé). Mais une tendance croissante en matière d’hameçonnage est celle où les cybercriminels exploitent des événements majeurs qui touchent un grand nombre de personnes à la fois.

Un exemple récent de cette tendance est la panne de service de Rogers qui s’est produite au début du mois de juillet et qui a touché des millions de clients canadiens, y compris des entreprises. Une fois le service rétabli, les cybercriminels se sont empressés d’envoyer des messages d’hameçonnage en se faisant passer pour Rogers et en proposant des remboursements ou d’autres compensations similaires pour les désagréments causés par la panne si le destinataire cliquait sur un lien quelconque.

Le Centre antifraude du Canada (CAFC) observe de plus en plus de fraudes ciblant les Canadiens âgés de 20 à 29 ans. Rien qu’en 2021, les victimes de cette tranche d’âge ont signalé des pertes de plus de 11,4 millions de dollars. Les trois arnaques les plus signalées sont les arnaques d’investissement en cryptomonnaie (7 millions de dollars de pertes), les arnaques de commerce électronique (1,1 million de dollars de pertes) et les arnaques d’emploi (740 000 dollars de pertes). 

Si vous pensez qu’un message est frauduleux, ou si vous soupçonnez que vous avez été victime d’une fraude ou d’un cybercrime, signalez-le à votre police locale et signalez-le au système de signalement en ligne du CAFC, ou par téléphone au 1-888-495-8501.

La connaissance, c’est le pouvoir !

Tout comme vous vous demandez peut-être quelle est la technique d’étude qui fonctionne le mieux pour vous, vous pouvez aussi vous demander comment nous pouvons être victimes d’escroqueries telles que l’hameçonnage. La vérité, c’est que même l’expert en cybersécurité le plus avisé risque de se faire avoir par une tentative d’hameçonnage.

La meilleure façon de se protéger est de s’armer de connaissances et d’être prudent chaque fois que quelqu’un vous demande des informations personnelles, même si l’expéditeur semble légitime. Essayez de limiter ce que vous partagez en ligne et soyez prudent quand vous ajoutez un nouvel ami sur les médias sociaux. La règle générale est la suivante : si cela semble trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas.

Conclusion

Alors que vous reprenez votre routine scolaire, n’oubliez pas de garder en tête votre cybersécurité. En étant au courant des escroqueries les plus courantes, comme l’hameçonnage, vous pourrez vous concentrer sur vos études et vos activités, au lieu de vous remettre d’une cyberattaque. Pensez cybersécurité pour profiter pleinement de votre année scolaire en consultant nos ressources du Mois de la sensibilisation à la cybersécurité.

Pour obtenir des informations sur tous les types d’escroqueries, consultez le site Web du CAFC ou suivez-le sur les réseaux sociaux (Twitter, @antifraudecan et Facebook, Centre antifraude du Canada).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :