Sélection de la langue

Recherche

Et si le méchant de votre jeu vidéo était un cybercriminel?

Si vous n’êtes pas amateur de jeu vidéo, vous aurez peut-être l’impression en lisant ce blogue qu’il est écrit dans une langue étrangère. Soyez donc prévenu: vous y trouverez des références à quelques-uns des jeux les plus populaires. Mais soyez certains d’une chose: les conseils de cybersécurité valent également pour vous! Si vous n’êtes pas certain de tout comprendre, demandez alors l’aide d’un ami amateur de jeux vidéo. Qui sait: cela vous fera peut-être découvrir un nouveau passe-temps!

Peu d’activités sont aussi amusantes que les jeux vidéo. Et dans ces jeux, rien n’est plus satisfaisant, après de nombreuses heures de jeu, que de vaincre enfin le méchant. Ces jeux vidéo sont peuplés de diables complices autant que lâches, caractéristiques qu’ils ont en commun avec les cybercriminels qui nous menacent. Alors, pour bien expliquer les risques associés aux cybermenaces, nous posons la question: et si le méchant de votre jeu vidéo était un cybercriminel?

Bowser, dans Super Mario: Maliciel

Bowser est le méchant de la série Super Mario. Avec les pics recouvrant son imposante carapace et son air menaçant, vous comprenez tout de suite qu’il est un terrible méchant.
Et son comportement est tout à fait conforme à son apparence. Il passe ses journées à tenter de kidnapper la Princesse, de vaincre Super Mario et de conquérir le Royaume Champignon.

Pas très rassurant, n’est-ce pas?

Heureusement, Bowser n’est qu’un personnage de fiction. Mais malheureusement, il a une armée de semblables qui sont eux biens vivants : les cybercriminels qui tentent d’infecter vos appareils avec de maliciels.

Tout comme Bowser tente sans relâche d’infiltrer le Royaume Champignon et d’y faire ses ravages, les cybercriminels utilisent les maliciels pour prendre le contrôle de votre système informatique ou endommager votre ordinateur, bien sûr sans vous demander la permission!
Cela peut consister à envoyer des courriels en votre nom ou à s’emparer de vos renseignements personnels.

Dans le monde du jeu vidéo, Super Mario et les autres héros semblent toujours être capables de sauver la mise. Mais dans la vraie vie, ces sympathiques personnages ne vous protégeront pas contre les maliciels.

Une des meilleures façons d’éviter d’être victime d’un maliciel est d’être extrêmement prudent lorsqu’on clique sur le fichier joint à un courriel ou lorsqu’on télécharge des applications ou des logiciels. Il faut donc toujours s’assurer de la fiabilité de la source à partir de laquelle on télécharge un fichier.

Les logiciels antivirus sont un outil que vous pouvez utiliser pour vous protéger de ces maliciels. Il existe plusieurs logiciels vendus ou offerts gratuitement par des fournisseurs fiables.

Les malfaiteurs dans Sims: Piratage

Vous avez bien géré les besoins des personnages et vos Sims mènent la vie que vous désirez. Puis, soudainement, un personnage se pointe et sème la pagaille. Ce malfaiteur est votre pire cauchemar: il surgit la nuit pendant que vos Sims dorment et s’emparent de tout.
Dans la vraie vie, c’est à peu près ce que font les pirates informatiques. En effet, les cybercriminels qui réussissent à pirater votre appareil en prennent le contrôle et s’emparent de vos renseignements personnels.
Dans le jeu, vous pouvez protéger vos personnages en étant vigilant et en installant un système d’alarme.
Dans la vraie vie, vous pouvez vous protéger et protéger votre appareil avec un code ou un NIP, en installant un logiciel antivirus, en activant les mises à jour automatiques, en installant des correctifs sur vos appareils et vos applications, et en évitant les courriels et messages texte suspects.

GLaDOS, dans Portal: Hameçonnage

Vous voulez à la fois garder le gâteau et le manger? C’est pourtant la promesse que fait GLaDOS dans le jeu Portal. « Saute à travers ces sphères et solutionne ce puzzle, pauvre humain. Je te récompenserai en te donnant un gâteau. » Mais comme les vrais amateurs de Portal le savent bien : le gâteau n’est qu’un mirage.

Tout au long du jeu, GLaDOS s’amuse à vanter le gâteau et à le rendre alléchant, et il en profite au passage pour recueillir des renseignements sur vous et voir comment vous réussissez à passer les salles de test.

Et si cette description vous semble parfaitement similaire à une attaque d’hameçonnage, vous avez tout à fait raison!

L’hameçonnage est une tactique courante des cybercriminels pour tenter de vous amener à dévoiler vos renseignements personnels. Il prend souvent la forme d’un courriel, mais parfois aussi d’un message texte ou d’un appel téléphonique. Les messages ressemblent provenir d’une compagnie ou d’une organisation légitime, mais en réalité ils sont le fait de cybercriminels qui font preuve de créativité pour tenter de s’emparer de vos renseignements personnels. Ces messages peuvent également prendre la forme d’une promesse de prix.

La meilleure façon de s’en protéger (et de contrer les méchants des jeux vidéo) est d’être vigilant et de surveiller les messages suspects que vous recevez. Ne cliquez jamais sur le lien envoyé dans le cadre d’un concours auquel vous n’avez pas participé et assurez-vous de ne jamais dévoiler vos renseignements personnels en répondant à un courriel suspect.

Méchant boni: Le chien de Duck Hunt: Mystification

D’accord: nous savons bien que le chien dans Duck Hunt n’est pas vraiment un méchant comme ceux que l’on a décrits jusqu’à maintenant.

Théoriquement, le chien est là pour vous aider et rapporter les canards que vous avez réussi à abattre.

Mais si on considère que ce partenaire de chasse ne vient vous voir que pour se moquer de vous quand vous ratez votre coup alors techniquement, c’est un méchant.

Le comportement du chien de Duck Hunt s’apparente à la mystification. Le chien fait semblant d’être un ami qui veut vous aider, mais en fait il espère que vous raterez!

La mystification consiste à créer un site Web qui ressemble le plus possible au site d’une organisation ou d’une personne tout à fait légitime et honnête dans l’espoir de vous amener à dévoiler des renseignements personnels.

Les cybercriminels à l’origine de ces sites font exactement ce que fait le chien dans Duck Hunt: ils veulent vous faire croire qu’ils sont là pour vous aider, mais en réalité ils sont essentiellement là pour vous arnaquer.
Ne devenez pas leur victime!

Conclusion

Les jeux vidéo sont amusants. Pas les cybercriminels. Soyez votre propre héros dans le combat que vous menez contre les cybercriminels en suivant des pratiques exemplaires en matière de cybersécurité.

 

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :