Sélection de la langue

Recherche

Les principaux sujets de cybersécurité que les enfants doivent connaître

Vous avez peut-être grandi avec certaines technologies, mais les enfants d’aujourd’hui grandissent totalement immergés dans la technologie. Ils sont entourés de technologies comme les écrans tactiles et les services de diffusion en continu, et ils semblent savoir tout ce qu’il y a à savoir sur les dernières tendances et sujets en ligne (ce qui pourrait être la raison pour laquelle ils sont meilleurs que vous pour réinitialiser le routeur).

une famille regarde le téléphone d'un enfant, avec des mots de passe et un symbole de Wi-Fi

Ils sont souvent tellement impliqués dans la technologie qu’ils sont pratiquement de minuscules cyborgs. Mais même les cyborgs ont besoin de leçons de cybersécurité de temps à autre. Bien qu’il puisse sembler que les enfants sont des maîtres dans l’utilisation de la technologie, il y a encore beaucoup de choses qu’ils ne savent pas quand il s’agit de rester en sécurité en ligne.

Voici quelques sujets clés de cybersécurité que les enfants doivent connaître.

Comment repérer une escroquerie par hameçonnage

L’hameçonnage est une tactique courante utilisée par les cybercriminels pour voler des renseignements personnels ou financiers en prétendant être quelqu’un qu’ils ne sont pas (tel qu’un ami, un ministère ou un collègue). Les attaques d’hameçonnage prennent souvent la forme de courriels, d’appels téléphoniques et de messages textes. Elles peuvent également se manifester dans des espaces de chat et des forums de discussions de jeux en ligne et sur les médias sociaux. Les enfants ont probablement accès à l’une de ces méthodes de communication (ou à toutes), ce qui fait de l’hameçonnage un sujet important dont il faut discuter.

Certains des signes les plus courants d’hameçonnage, tels que les fautes de frappe, les images pixelisées ou le langage douteux, peuvent être plus difficiles à détecter pour les jeunes enfants. Cela est particulièrement vrai lorsque les messages semblent provenir d’une source familière. Cela pourrait inclure un cybercriminel prétendant provenir du service de diffusion en continu qu’ils utilisent, d’une application sur laquelle ils jouent, ou un ami sur les médias sociaux.

Pour cette raison, nous vous recommandons de dire aux enfants d’éviter de cliquer sur des liens ou des téléchargements avant que vous ne les ayez vérifiés. Assurez-vous d’avoir des conversations régulières sur l’hameçonnage afin qu’ils soient au courant de certains des stratagèmes frauduleux les plus courants que les cybercriminels utilisent. Cela comprend, entre autres, le fait de gagner un concours auquel ils n’ont jamais participé, une menace de fermer un de leurs comptes, ou un message qui semble provenir de quelqu’un qu'ils ne connaissent pas. Parler de ces exemples peut aider les enfants à savoir à quels signes faire attention.

Comment sécuriser leurs comptes et leurs informations de connexion

Un mot de passe ou une phrase de passe robuste et unique est la première ligne de défense de votre enfant dans la protection de ses comptes. Une brèche pourrait entraîner des conséquences graves comme le vol d’identité. Si vos informations de paiement sont liées à l’un de leurs comptes, cela pourrait également entraîner des pertes financières pour vous.

Pour créer une phrase de passe forte, nous vous recommandons d’utiliser au moins 15 caractères qui comprennent une combinaison de quatre mots aléatoires ou plus. Cela pourrait être une activité amusante à faire pour les enfants. Il suffit de leur suggérer de faire une phrase de passe en choisissant quatre éléments au hasard dans la pièce où ils se trouvent.

Pour créer un mot de passe fort, nous vous recommandons d’utiliser au moins 12 caractères qui comprennent des chiffres, des symboles et une combinaison de lettres majuscules et minuscules. Rappelez-leur de ne pas utiliser de mots de passe courants, tels que toute variation du mot « mot de passe ».

Quelle que soit la méthode que vous choisissez, assurez-vous d’encourager les enfants à ne pas inclure de références à des renseignements personnels comme le nom de leur animal de compagnie ou leur propre nom.

Assurez-vous qu’ils utilisent un mot de passe unique pour chacun de leurs comptes. Si vous avez de la difficulté à garder une trace des mots de passe de votre enfant, vous pouvez utiliser un gestionnaire de mots de passe pour les organiser.

Vous devriez également encourager les enfants à activer l’authentification multifactorielle (AMF) sur tous leurs comptes qui l’offre. Elle ajoute une étape supplémentaire au processus de connexion et une couche supplémentaire de sécurité à leurs comptes et appareils. De cette façon, si jamais un cybercriminel obtient leur mot de passe, il y a une autre défense en place pour les arrêter.

Comment naviguer sur le Web en toute sécurité

Les enfants passent beaucoup de temps en ligne ces jours-ci, il est donc important qu’ils restent en sécurité pendant qu’ils naviguent. Une des façons les plus faciles de s’en assurer est d’utiliser le contrôle parental sur l’appareil de votre enfant, surtout en ce qui concerne les téléchargements. Assurez-vous que les enfants dont vous avez la garde obtiennent votre permission avant de télécharger quoi que ce soit en ligne(si c’est à partir de la boutique d’applications officielle sur leur appareil). Vous devriez toujours essayer de télécharger directement à partir du fournisseur ou utiliser un site Web officiel dans la mesure du possible pour vous assurer que l’application est authentique.

La même règle devrait s’appliquer aux liens aléatoires qu’un enfant peut recevoir, car il s’agit souvent d’escroqueries par hameçonnage. Certains liens qui semblent innocents pourraient en fait contenir des témoins nuisibles. Les témoins sont de minuscules fichiers qui sont stockés sur votre ordinateur lorsque vous visitez un site Web qui fait le suivi des informations. Bien que tous les témoins ne soient pas nuisibles, les auteurs de menaces peuvent utiliser des témoins pour suivre et compromettre des informations personnelles.

Vous devriez également vous assurer que votre enfant utilise un réseau privé virtuel (RPV) son appareil lors de la connexion à un réseau Wi-Fi public. Assurez-vous qu’ils sachent que le réseau Wi-Fi public n’est pas aussi sûr que votre réseau domestique sécurisé. De nombreux cybercriminels vont mettre en place de faux points d’accès sans fil pour amener les gens à se connecter à leurs réseaux afin qu’ils puissent infiltrer leurs appareils. L’utilisation d’un RPV chiffrera vos informations pour empêcher les cybercriminels de les voler.

Conclusion

Vous vous demandez peut-être : « C’est déjà assez difficile d’amener un enfant à vider le lave-vaisselle, comment puis­je l’amener à se protéger davantage contre les cyberattaques? » Les enfants pourraient être réfractaires à l’apprentissage de la cybersécurité au début. Mais vous pouvez les encourager à être plus soucieux de cybersécurité à long terme en les informant de ce qui est en jeu s’ils ne le font pas. Ils pourraient être victimes d’un vol d’identité ou d’une perte financière, ce qui pourrait avoir des incidences comme perdre des progrès dans un jeu, perdre des achats intégrés, ou perdre l’accès à une application qu’ils utilisent régulièrement.

En éduquant vos enfants sur l’escroquerie par hameçonnage, la protection de leurs comptes et la façon de naviguer sur Internet en toute sécurité, vous pouvez vous assurer qu’ils deviennent soucieux de cybersécurité et se protègent contre certaines des cybermenaces les plus courantes.

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :