Sélection de la langue

Recherche

La cyber sécurité simplifiée pour les enfants

Avec Pensez cybersécurité, il est facile d’apprendre à protéger vos données et vos appareils. Mais il n’est pas nécessairement facile d’expliquer la cybersécurité aux enfants. Le présent article montre de façon simple et amusante comment vous pouvez le faire.

Lorsque vous aurez lu le présent blogue, consultez ensuite le site Pensez cybersécurité. Il s’agit d’une excellente ressource qui traite des divers sujets couverts par ce blogue tout en proposant aux jeunes des activités amusantes pour combattre le cyber vilain Viro!

un enfant regarde une tablette sur ses genoux, avec des flèches de curseur en arrière-plan

Hameçonnage

L’hameçonnage est un concept relativement simple à expliquer aux jeunes en raison de l’analogie avec une activité fort répandue : la pêche. Tout comme les pêcheurs, les cybercriminels utilisent des appâts. L’appât, ici, est un message en ligne qui invite la « proie » à cliquer sur un lien et, pourrait-on dire, à mordre à l’hameçon. Tout comme pour la pêche à la ligne, toutefois, il y a certains indices qui indiquent à la proie qu’il s’agit probablement d’un faux appât.

Lorsque votre enfant reçoit des courriels, demandez-lui de les examiner avec lui afin de voir s’il contient des indices d’hameçonnage. Surveillez des indices comme des images floues ou pixélisées, ou une demande de fournir des renseignements personnels. D’autres indices, comme les erreurs grammaticales ou d’orthographe, peuvent être plus difficiles à repérer pour les jeunes enfants. À vous de les signaler! Et n’oubliez pas : si une offre semble trop belle pour être vraie, c’est qu’elle l’est fort probablement.

Malware

Un maliciel, diminutif de « logiciel malicieux », est un fichier qui peut endommager votre appareil ou les fichiers qu’il contient. Une façon simple d’expliquer aux enfants ce qu’est un maliciel est de faire un parallèle avec la grippe. Si votre appareil télécharge un maliciel ou se connecte à un appareil qui en est infecté, il sera « malade » et fera des choses qu’il ne fait pas d’habitude, comme ouvrir des programmes ou supprimer des fichiers sans que vous fassiez quoi que ce soit.

De la même façon, un logiciel antivirus est un peu comme un vaccin antigrippe. Il empêche votre appareil d’être infecté et peut vous aider à supprimer les fichiers infectés. Et mettre à jour tous vos logiciels et toutes vos applications, y compris votre logiciel antivirus, est la façon la plus simple de protéger vos appareils et de vous protéger contre les cybermenaces.

Si vos appareils sont infectés par un maliciel, les traiter comme s’ils étaient malades est la meilleure façon de protéger vos autres appareils. Débranchez de l’Internet tout appareil infecté afin d’éviter que la « maladie » ne se propage et communiquez avec le service de soutien technique pour vous assurer que le maliciel est bel et bien supprimé et que votre appareil a pu récupérer.

Raçongiciel

Un rançongiciel est un type particulier de maliciel tqui s’empare de vos fichiers, en bloque l’accès et les prend en otage jusqu’à ce que vous payiez une rançon. Cette explication est facile à comprendre pour un adulte, mais beaucoup moins pour un enfant.

Plutôt que de parler de « rançon », faites plutôt la comparaison avec la clé de la maison que l’on perd. Sans la clé, vous devez faire appel à une autre personne (dans ce cas un cybercriminel) pour pouvoir rentrer dans la maison, à moins que vous ayez un double de la clé. Montrez à votre enfant qu’il peut protéger ses données en faisant régulièrement des sauvegardes, que ce soit dans le nuage ou sur un disque dur externe ou une clé USB. Dites-lui aussi qu’il ne doit jamais payer pour des applications ou des modules qui ne proviennent pas de sources absolument fiables, et que si jamais on lui demande de l’argent en ligne, il doit immédiatement en parler à une adulte en qui il a confiance.

Sécurité des comptes

Aujourd’hui, beaucoup d’enfants sont férus de technologie et sont donc familiers avec l’idée de créer des mots de passe robustes. Ils sont toutefois peut-être moins familiers avec les phrases de passe. Une phrase de passe est un mot de passe qui contient 15 caractères ou plus et que l’on crée en utilisant quatre mots choisis au hasard. Vous pouvez aider votre enfant à créer ses premières phrases de passe en choisissant avec lui les mots à utiliser. Choisissez par exemple les mots représentant les quatre premiers objets que vous voyez dans la pièce. Et n’oubliez pas de créer une phrase de passe unique à chaque compte!

Un élément additionnel de sécurité que votre enfant doit connaître est l’authentification multifactorielle. Pensez par exemple à une chambre secrète protégée non seulement par un mot de passe, mais aussi par un dispositif de reconnaissance faciale ou une empreinte digitale. Vos comptes et vos appareils sont tout aussi importants que tout ce que l’on peut trouver dans une chambre secrète. Assurez-vous que vos comptes et appareils sont protégés par une phrase de passe robuste et unique, et par l’authentification multifactorielle.

Se connecter aux réseaux

« Ne parle pas aux étrangers! » Voilà probablement la première consigne de sécurité que l’on donne à notre enfant. Cette règle s’applique également aux appareils connectés et aux réseaux publics! Les cybercriminels créent de faux réseaux Wi-Fi publics en utilisant des noms comme Café Wi-Fi dans l’espoir de voler vos données.

Il peut être difficile de reconnaître les réseaux publics légitimes et les enfants doivent demander la permission à un adulte en qui ils ont confiance pour se connecter à un nouveau réseau ou à un réseau public. Il existe toutefois certains indices qui permettent de reconnaître un réseau suspect, comme la présence d’un cadenas ouvert au début de la boîte d’adresse d’un site Web, un nom de réseau mal orthographié ou un réseau dont le nom est presque identique à un réseau légitime de la région, comme BoutiqueCafe01 au lieu du réseau légitime BoutiqueCafe1. Vous devez également prévenir vos enfants de ne pas se connecter aux réseaux publics ou, s’ils le doivent, de ne pas utiliser leurs renseignements personnels sur ces réseaux, que ce soit pour faire un achat en ligne ou se connecter à ses comptes.

Enfin, comme élément additionnel de sécurité, vous pouvez installer un réseau privé virtuel (RPV) sur les appareils de vos enfants afin d’éviter qu’un étranger n’accède aux appareils.

Conclusion

Il n’est pas facile d’expliquer la cybersécurité aux enfants. En simplifiant le message et en utilisant des exemples qu’ils comprennent facilement, vous aidez vos enfants à se protéger en ligne. Et une fois qu’ils auront compris ce que sont l’hameçonnage, les maliciels et la sécurité des comptes et des réseaux, ils deviendront rapidement les experts de la maison en cybersécurité!

Utilisez les ressources pour enfants de Pensez cybersécurité! On y trouve plusieurs jeux amusants portant sur les sujets abordés dans le présent article et des conseils pour assurer la cybersécurité de toute la famille.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :